L'info en Val de Sambre

3D Festival, Maubeuge - Des vitrines vacantes reprennent vie grâce au talent de l'artiste "Parse"

16 mai 2018 à 16h37 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

En quelques heures, l'artiste originaire de Lens Bertrand Delaporte redonne une seconde vie à 6 vitrines du centre-ville de Maubeuge. Autrement appelé "Parse", Bertrand Delaporte a été sélectionné pour faire partie de la programmation du 3D Festival qui débutera le 25 mai prochain. Impressionné par son travail et par sa précision, Géraud Didier le Directeur du Manège de Maubeuge a évoqué un artiste "qui commence à être mondialement connu". Un peu à la manière du français JR, qui colle lui des photographies dans des endroits parfois oubliés, Parse se démarque. D'ailleurs, il évoque Maubeuge comme une "station balnéaire. Si vous allez à Stella-Plage, Berck, on retrouve exactement la même architecture avec ces petits balcons et on a l'impression qu'au bout de la route, il y a la mer".

À travers ses graffitis, le jeune artiste peint des visages jeunes et des animaux symboliques de Maubeuge comme le tigre blanc, "Les personnages sont en noir et blanc et les habits sont en couleur. D'un autre côté, les animaux sont en couleur avec un environnement en noir et blanc. Le but est de montrer les problématiques qu'ont les jeunes dans la Région sur leur avenir et des personnages animaliers auto-déterminés : leur environnement arrive au second plan". Des fresques éphémères mais qui redonnent un peu de clarté au centre-ville de Maubeuge, "J'ai connu cela à Lens, ces rues sans vie, sans commerce. Mais ces problèmes sont très souvent liés à l'arrivée de centres commerciaux aux alentours qui dépeuplent le centre-ville". Une allégorie aussi de la vie de l'artiste, passé par le monde de l'informatique et du commerce, sans y trouver une forme de plaisir, "Le graffiti, c'est une passion et un petit milieu. Tout le monde se connait. J'ai peint en Australie, au Japon et bientôt en Hongrie. Le socle est solide pour rencontrer d'autres univers plus facilement."

Il souhaite démocratiser le graffiti qui reste pour lui un univers un peu "marginal. Je ne peux pas peindre où je veux. Mais justement : le fait de mêler le graffiti avec d'autres événements pendant le 3D Festival, je trouve cela super cohérent !" Des peintures visibles Avenue de France et pas loin de la Porte de Mons de Maubeuge.

Photos