L'info en Val de Sambre

Décès de Jean-Claude Decagny - Maubeuge pleure un "grand Monsieur", "honnête", "respectueux"

07 mai 2018 à 21h41 Par Thibaut PAQUIT
Crédit photo : Thibaut PAQUIT // https://www.politique-animaux.fr/jean-claude-decagny Partager

Dans les rues de Maubeuge, les habitants ont le visage grave et triste. Un "grand Monsieur est parti", laissant certains d'entre-eux pris par l'émotion au moment de rendre un hommage à l'ancien Maire défunt. Tout le monde l'a connu, un jour ou l'autre, de passage dans une brasserie, dans un commerce, en terrasse, ... Bien sûr, au Café "Le Régent", aucun ne rate l'occasion de lui rendre hommage, "C'était un grand homme. Il avait aidé notamment les joueurs de football de l'USM à l'époque pour travailler au sein du Centre Hospitalier de Maubeuge puisqu'il en était le Directeur, se souvient Jean Varnier, patron du Régent. Beaucoup de gens sont dans la peine aujourd'hui, c'est sûr. On ne l'oubliera pas de sitôt", nous confie Philippe. 

L'émotion de Jean-Pierre Coulon, Premier-Adjoint de la Mairie de Maubeuge

La voix tremblante, Jean-Pierre Coulon le premier-adjoint d'Arnaud Decagny le Maire de Maubeuge, qui a fait partie de la liste de Jean-Claude Decagny en compagnie également de Nathalie Gomes-Goncalves, est très touché, "Il avait mis un point d'honneur à rétablir la dette de la Ville. Quand il a été battu par Rémi Pauvros, il ne le méritait pas. En politique, ce n'est pas un lieu où les récompenses sont données à bon escient. Jean-Claude était attaché à cette ville et aux Maubeugeois. Quand il était revenu Député, il avait pris sa revanche. Ça l'avait marqué dans le bon sens. Je pense beaucoup à Arnaud maintenant. Il a tout de son père. Il peut faire de grandes choses."

"C'était un homme qui avait mon estime", Bernard Baudoux, Maire d'Aulnoye-Aymeries.

Chez Bernard Baudoux, le Maire d'Aulnoye-Aymeries; on retient cette volonté de faire grandir le territoire et de penser plus grand. Sans que l'on ne regarde l'étiquette politique, "C'est quelqu'un avec qui j'ai beaucoup travaillé. On a voulu créer et on l'a fait : la Communauté de Communes du Val-de-Sambre, qui allait devenir des années plus tard l’Agglo d'aujourd'hui. Nous avions accepté de faire 3 ans chacun. C'était un homme droit, agréable pour travailler et qui a tenu ses engagements. On se souvient notamment du dossier de l'usine d'incinération d'ordures ménagères. C'était un homme qui avait mon estime. On a dépassé les clivages pour aider le territoire". Dans la lignée du Docteur Pierre Forest (1946-1984), beaucoup estiment qu'il a "fait le job. On est reconnaissant de ce qu'il a fait".

Long format : Écouter le podcast