Grippe/Gastro/Bronchiolite - Le CHSA est "sous tension" depuis le 26 décembre dernier

Thibaut PAQUIT
23 janvier 2018
Par Thibaut PAQUIT

Le 26 décembre dernier, le Centre Hospitalier de Sambre Avesnois à Maubeuge a déployé le dispositif « Hôpital sous Tension » pour faire face aux épidémies de gastro-enthérite, bronchiolite et de grippe. Le service des urgences doit face à un afflux plus importants que d’habitude. Chaque année, entre la fin du mois de décembre et le mois de février, le Nord-Pas-de-Calais est durement touché. Au CHSA, une zone a été spécialement ouverte pour combler le manque de lits.  Du personnel Aide-soignants a été recruté pour prendre en charge les patients. Début janvier, le service des urgences a vu passer 194 personnes certains week-ends, contre 140 habituellement. Le SMUR Maubeugeois, a réalisé notamment des week-ends à près de 24 sorties contre 14 sorties en moyenne.

Une réorganisation a par ailleurs été opérée pour emmener certains patients vers des hôpitaux du territoire comme ceux de Felleries-Liessies, Hautmont, Avesnes-sur-Helpe et même en Belgique si la situation devenait critique.

Un vrai casse-tête pour la Direction du Centre Hospitalier car l’épisode pourrait durer encore jusque mi-février.

On en parle avec Magloire Gnansounou, Chef de service de Pédiatrie et de Néonatologie, Philippe Alarcon, Chef du Service "Urgences" et Thierry Rosolacci, Chef de Pôle "Spécialité Médicale"

Écouter le podcast

 

Photos