L'info en Val de Sambre

Jeumont a Pavardé avec son champion !

19 juillet 2018 à 13h14 Par Delphine Hernu
Crédit photo : Delphine Hernu

Le retour aux sources de Benjamin Pavard à Jeumont hier après-midi : de l’émotion, de la ferveur et de la fierté. Le champion du monde de football était attendu à 16h10 à la Gare Numérique, les premiers fans sont arrivés vers 11h45.

             Écouter le podcast

             Écouter le podcast

13h : les rues du centre-ville de Jeumont se vident, plus aucun véhicule ne peut circuler et se peuplent de supporters en bleu blanc rouge. 14h : les invités VIP entrent dans l’hôtel de ville, c’est la première étape ; Benjamin Pavard doit arriver à 15h. A l’extérieur, les fans de Pavard donnent de la voix, à coups de « … Il vient de nulle part, on a Benjamin Pavard ! … ». L’attente est longue et la chaleur est presque insupportable, autant dans la salle Bizet que sur le parvis de l’hôtel de ville devant lequel les jeunes footballeurs de l’US Jeumont forment une haie d’honneur.

Le héros arrive enfin sous un tonnerre d’applaudissements, de cris, de chants. Le footballeur salue la foule tricolore et s’introduit dans l’hôtel de ville, accompagné du Maire, Benjamin St Huile, revenu prestement de vacances pour cet événement historique. Devant le parterre d’invités et de journalistes, Benjamin St Huile remet au champion du monde de 22 ans, la médaille de la ville et le maillot de l’US Jeumont. Il reçoit en retour le maillot des Bleus. Deux maillots qui portent le numéro 2, celui du latéral droit de l’Equipe de France. Ecoutez le discours de Benjamin St Huile et les premiers mots de Benjamin Pavard aux jeumontois.

             Écouter le podcast

L’auteur du but de l’égalisation en 8ième de finale (France-Argentine) accorde quelques minutes à la presse, en interview collective, avant la deuxième étape : la Gare Numérique.

             Écouter le podcast

 

A la Gare Numérique, l’ovation à Pavard

 « Je vous aime, je vous aime, je vous aime ! », la déclaration d’Amour de Benjamin Pavard à Jeumont et au Val de Sambre transporte la foule compacte. Près de 5 000 personnes sont venues l’applaudir, le chanter, le remercier. Benjamin Pavard sur le balcon de la Gare Numérique salue son public, à ses côtés toujours Benjamin St Huile, le Maire qui prend la parole avant de la céder au champion du monde qui s’excuse d’avoir la voix casser, d’avoir trop chanter.

              Écouter le podcast

Au balcon Pavard présente ses parents chéris, Nathalie et Frédéric Pavard. A nouveau il leur rend hommage et les remercie devant la foule qui l’acclame. « Ils ont fait des kilomètres pour moi, je suis parti très tôt en internat […] mais cette Coupe du monde, elle est pour vous, elle est pour vous tous ! ». Son père ne s’attendait pas à voir autant de monde hier à Jeumont, « c’est beaucoup de bonheur ».

              Écouter le podcast

Il fait chaud, les fans de Pavard ont attendu leur héros pendant plusieurs heures sous un soleil de plomb, les sapeurs-pompiers ont déroulé les tuyaux et rafraîchissent la foule amusée, tandis que les membres de la Sécurité Civile distribuent des bouteilles d’eau.

Bain de foule, séance d’autographes et le héros, il accorde du temps à ses fans puis disparaît les laissant entre frustation pour quelques-uns et satisfaction.

              Écouter le podcast

Mathis lui est comblé. Mathis a 12 ans, son frère Evan, 16 ans. Ils sont venus d’Armentières pour voir leur héros. Mathis fait du rugby mais il a un ballon rond dans les mains. En fin de matinée, en attendant l’arrivée de Benjamin Pavard, ils jouaient au foot avec un espoir : obtenir un autographe sur leur vieux ballon.

              Écouter le podcast

Nous l’avons retrouvé quelques temps après, ravi.

               Écouter le podcast

Photos