L’état de forme des favoris du Grand Prix de Fourmies, les meilleurs endroits, le palmarès, des subventions en hausse et les nouveaux partenaires…

03 septembre 2017
Par Paul Schuler
Les dernières information pour ne rien rater du Grand Prix de Fourmies 2017, dès 11h30 en direct sur Canal FM !

L’événement sportif du week-end, c’est ce dimanche, avec la 85ème édition du Grand Prix de Fourmies. 177 coureurs, issus de 22 équipes professionnelles, dont 7 des 10 meilleures équipes au monde, prendront le départ de cette « classique cycliste » devenue incontournable. Au-delà de l’aspect sportif, le Grand Prix de Fourmies est surtout une occasion de véhiculer une belle image de Fourmies et de son territoire, en France et dans toute l’Europe, à travers la diffusion de la course sur les chaînes de télévision Eurosport et France 3, ce qui justifie amplement les 150 000 € investis par la ville chaque année (plus la mise à disposition de salariés de la ville et des services techniques).

Les explications de Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies :

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Comme chaque année, entre 20 000 et 30 000 personnes sont attendues sur les bords de route pour vibrer aux exploits des héros de la « petite reine ». D’ailleurs, pour la toute première fois, on connaîtra précisément l‘impact économique et touristique que représente l’organisation d’un tel événement, comme nous l’explique Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies : 

Écouter le podcast

D’un point de vue financier, le Grand Prix de Fourmies est une exception qui confirme la règle. Tous les voyants sont au vert ! Alors qu’un grand nombre de manifestations sportives et culturelles ont souffert ces dernières années d’une importante baisse des subventions et de la disparition de plusieurs sponsors, le « GPF » sort du lot.

Cette année, les collectivités ont maintenu le montant de leurs subventions et le sud-Avesnois a même augmenté sa participation (35 000 € du Conseil Départemental, 40 000 € de la région des Hauts de France (plus une mise à disposition du car podium de la région et de divers outils de communication), 150 000 € de la ville et 25 000 € de la communauté de communes du sud-Avesnois, soit 5 000 € de plus qu’en 2016). Quant aux principaux sponsors privés, ils ont renouvelé leur partenariat, à commencer par les deux principaux : La Voix du Nord et la banque du Crédit Mutuel Nord Europe. Cette année, la course accueille également 4 nouveaux sponsors : API, Domitys, Tiru (groupe EDF) et surtout ENEDIS (ex ERDF).

La réaction d’André Halipré, Président du Conseil d’Administration de la banque du « Crédit Mutuel Nord Europe » :

Écouter le podcast

Les explications de Benoit Wascat, Conseiller Régional des Hauts-de-France et 1er adjoint au maire de Fourmies :

Écouter le podcast

Rendez-vous ce dimanche 3 septembre, dès 11h30 sur Canal FM, pour suivre le course cycliste en direct sur nos ondes et sur notre page Facebook. Vous pouvez également nous retrouver sur le salon de l’entreprise et du terroir, qui est organisé en parallèle du Grand Prix de Fourmies depuis 25 ans. Ce salon se déroule sous des chapiteaux géants, sur la place verte, en plein cœur de Fourmies, avec plus 70 exposants. Entrée libre et gratuite.

Le week-end se terminera avec le concert gratuit du groupe Collectif Métissé, dimanche à 17h, sur le car-podium de la Voix du Nord.

Les meilleurs endroits pour assister au passage des coureurs :

- 12 heures : départ de Fourmies (place de Verdun, rues Jean-Pierre-Dupont, Saint-Louis, Édouard-Verpraët, des Rouets, Kennedy) ;

- 12h43, 15h31, 15h50, 16h06, 16h21, 16h36 et 16h51 (arrivée) : passage sur la ligne d’arrivée face à l’hôtel de ville de Fourmies

- 12h20 : Sprint Plastiso à Hirson (place Villemant, rue de Guise, avec un sprint en entrée de ville) 

- 12h30 : sur la côte de Wimy (rue des Marais) vers Bidon 5

- 12h45 : Sprint Plastiso, rue Jean-Jaurès à Fourmies 

- 13h08, 13h56 et 14h45 : sur la côte du Boquet à Ramousies (Prix des monts ValJoly)

- 13h26, 14h15, 15h03 : sur la zone de ravitaillement à Touvent, côté français (au 127 km de la course). La zone de ravitaillement est suivie de la zone de propreté, où les coureurs sont invités à se débarrasser de leurs bidons et sacs usagés.

- 13 h 33, 14 h 21 et 15 h 09 : sur la côte du Sacré-Cœur à Eppe-Sauvage, en plein cœur de la forêt de Trélon, entre Eppe-Sauvage et Trélon, sur la route départementale 119 (Prix des monts ValJoly)

- 15h23 : Sprint Plastiso, sur la grande place de Trélon, face à l’hôtel de ville

- 15h36 : sur la côte de l’ancienne gendarmerie, rue Édouard-Flament à Fourmies. (Prix des monts ValJoly). Les coureurs l’emprunteront à cinq reprises (15h36, 15h50, 16h06, 16h21, 16h36)

- 16h11 : dernière zone de propreté au lieu-dit de la Fontaine Couret à Féron (dans les circuits terminaux)

- 16h51 : arrivée au bout de l’avenue du Général-de-Gaulle.

Les principaux favoris

> Marcel Kittel (Quick Step) : lauréats de 19 étapes sur les 3 grands tours (14 étapes du tour de France, dont 5 en 2017, 4 sur le Tour d’Italie et une étape sur le tour d’Espagne), lauréats du Grand Prix de l’Escaut (5 fois) et du Grand Prix de Fourmies (2016). Le solide sprinter Allemand est sur le papier l’homme à abattre, mais dans les faits, depuis le Tour de France, Marcel Kittel n’a plus trop fait parler de lui. Il a abandonné hier à Bruxelles, à 70 kilomètres de l’arrivée, peut-être pour mieux se préserver pour le sprint de Fourmies ?

> John Degenkolb (Trek) : lauréats de 11 étapes sur les grands tours (10 étapes sur le Tour d’Espagne et une étape sur le Tour d’Italie). C’est aussi un grand spécialiste des « classiques ». Il a remporté « Paris-Roubaix », « Milan-San Remo », « Gand-Wevelgem » et « Paris-Tours ». Après une chute cet hiver, à la suite d’un accident provoqué par une automobiliste anglaise, avec son ancienne formation (Sunweb), le baroudeur – sprinter revient à son meilleur niveau. Il a gagné cette année 1 étape du Tour de Dubai. Il a multiplié les places dans le top 10 des principales classiques et il a terminé 2ème de la 10ème étape du Tour de France 2017 (à Bergerac) et troisième de la 16ème étape du Tour de France 2017 (à Romans-sur-Isère). D’après son directeur sportif, il a soif de victoire et il a fait de Fourmies son objectif pour s’assurer une sélection dans l’équipe Allemande pour les championnats du monde de cyclisme (il est pour l’instant dans la pré-sélection allemande pour le Mondial de Bergen qu’il estime pouvoir remporter).

> Nacer Bouhanni (Cofidis) : lauréat de 5 étapes sur les grands tours (3 étape sur le Tour d’Italie et 2 étapes sur le Tour d’Espagne), vainqueur du Grand Prix de Denain et du Grand Prix de Fourmies en 2013. Après une lourde chute en début de saison, Nacer Bouhanni retrouve actuellement son meilleur niveau. Il a gagné 2 courses en août (une étape sur le Tour de l’Ain et une étape sur le tour du Poitou-Charentes). Il s’est offert deux « tops 10 » sur deux classiques « world tour » : le grand prix de Hambourg (8ème) et le grand Prix de Plouay (9ème). Nacer Bouhanni a abandonné hier sur la « classique de Bruxelles », après avoir chuté (touché au coude et sur le côté droit). Sera-t-il remis de sa chute ? En gardera-t-il des séquelles au moment de la dernière accélération, à quelques mètres de la ligne d’arrivée ou au contraire, a-t-il gardé un peu d’énergie pour aujourd’hui ? Réponse, peu avant 17h…

Les autres favoris :

> Fabio Felline : lauréat du classement par points lors d’un précédent Tour d’Espagne et vainqueur du Grand Prix de Fourmies en 2015.

> Marcus Burghardt (Bora) : lauréat d’une étape sur le Tour de France, champion d’Allemagne, et lauréat d’un « Gand-Wevelgem ».

> Jan Bakelants (AG2R La Mondiale) : lauréat d’une étape sur le Tour de France et vainqueur du Grand Prix de Wallonie.

> Stjin Devolder (Véranda Willems-Crelan) : champion de Belgique actuel et lauréat d’un Tour des Flandres.

Filippo Pozzato (Willier-Selle Italia) : lauréat de 3 étapes sur les grands tours (2 sur le Tour de France et une étape sur le Tour d’Italie), champion d’Italie, lauréat des classique « Tirreno-Adriatico », « Het Volk », « Milan-San Remo » et le Grand Prix de Plouay…

– Matti Breschel (Astana) : lauréat d’une étape sur le Tour d’Espagne, vainqueur de la classique « À travers les Flandres » et du Tour de Luxembourg.

La dernière liste des engagés et les horaires de passage de la caravane publicitaire et des coureurs sont à découvrir ici : La liste des engagés 2017

Arrivée du GPF 2016

Les derniers principaux lauréats depuis les années 80 :

1983 : Duclos-Lassalle (Fra)

1987 : A. Van der Poel (PB)

1989 : M. Gayant (Fra)

1990 : F. Maassen (PB)

1992 : O. Ludwig (All)

1993 : M. Sciandri (Ita)

1994 : A. Tafi (Ita)

1995 : M. Sciandri (GB)

1996 : M. Bartoli (Ita)

1997 : A. Tafi (Ita)

1999 : D. Konyshev (Rus)

2002 : Gian Luca Bortolami (Ita), avec une deuxième place pour Laurent Jalabert

2003 : Bdaen Cooke (Aus), devant Nardello 

2005 : Robbie McEwen (Aus)

2006 : Philippe Gilbert (Bel)

2008 : Giovanni Visconti (Ita)

2009 et 2010 : Romain Feillu (Fra)

2012 : Lars Bak (Den), avec une troisième place pour le sprinter Allemand Marcel Kittel

2013 : Nacer Bouhanni (Fra), devant André Greipel et B. Coquard

2015 : Fabio Felline (Ita), devant Tom Boonen et Nacer Bouhanni

2016 : M. Kittel (All), devant Nacer Bouhanni et B. Coquard (Fra)

Le classement des victoires sur le GPF par nation :

1er : la France avec 34 victoires 

2ème : la Belgique (25 victoires)

3ème : l’Italie (8 victoires)

4ème : Les Pays-Bas et l’Allemagne (5 victoires)

6ème : l’Australie (3 victoires)

Les recordmen de la course : Albert Barthélémy et Jean-Luc Vandenbroucke, avec 3 victoires chacun.