Législatives (3e) : le candidat des Insoumis à Willies hier soir

5 November 2017
Par Delphine Hernu
Première réunion publique pour Aurélien Motte

C’est sa première campagne électorale, il était métallo, leader syndical à Sambre et Meuse à Feignies. Aurélien Motte, 33 ans, est candidat La France Insoumise sur la 3ième circonscription du Nord. Il promet, s’il est élu de ne pas avoir de bureau à Maubeuge mais « une caravane Insoumise » pour sillonner la Circonscription car « aujourd’hui dit-il, c’est au Député d’aller vers le peuple et pas au peuple à aller vers le Député ». 

Aurélien Motte, fils de cheminot et petit-fils de résistant a vécu son enfance à Vieux-Mesnil. Il a travaillé chez Vallourec, MCA et Sambre et Meuse à Feignies où il a vécu des mois de lutte syndicale avant sa fermeture. « Pas facile de retrouver du travail quand on a été leader syndical », confie-t-il. Aujourd’hui, celui qui est aussi Président de l’Association Devoir de Mémoire, conjugue son nouvel emploi de vendeur en bricolage à Le Quesnoy et sa campagne électorale.

Première réunion publique mercredi soir devant une trentaine de personnes, dans le village de Willies, proche de la station touristique du Val Joly. Pourquoi Willies ? Parce que c’est à Willies que Jean-Luc Mélenchon a fait son meilleur score au 1er tour des présidentielles, il est arrivé en tête avec 30.86 % des suffrages exprimés. Willies, seule commune de la Circonscription dont le Maire a parrainé La France Insoumise. Parce qu’enfin, Willies compte deux maraîchers paysans bio, Mathieu Pépin et Sébastien Bodelle, venu parler des valeurs et des bienfaits de l’agriculture paysanne sur la santé et la nature, le développement économique local et le lien social. L’agriculture paysanne, un des thèmes de campagne d’Aurélien Motte : « l’agriculture, ça me tient à cœur, je veux surtout que les gens mangent bien, je veux revenir aux sources, tout simplement, avec votre aide ». Le jeune candidat défend l’emploi « ça coule de source », ajoute-t-il « aujourd’hui, on a une génération (celle des jeunes) qui en veut et on ne les aide pas ». Aurélien Motte veut développer les transports pour désenclaver le territoire et ainsi fluidifier la route vers l’emploi et la formation.

Le candidat Insoumis espère que les groupes d’appui se transforment en collectif citoyen, pour recevoir les doléances et les remonter « au plus haut », s’il est élu Député de la 3ième Circonscription du Nord.

Aurélien Motte sera l'invité de la rédaction ce vendredi sur Canal FM à 12h30 et 19h. Interview à écouter dès maintenant :

Écouter le podcast