Maubeuge - Fusion des 3 écoles validée

Mairie Maubeuge
13 mars 2018
Par Thibaut PAQUIT

Des parents d’élèves de l’école Jean de La Fontaine ont assisté au vote de la délibération sur le regroupement des écoles Corneille, Jean de la Fontaine et les Maronniers à la rentrée 2018. Des parents déjà présents lors du dernier Conseil Municipal le 13 février dernier mais qui ont souhaité exprimer une nouvelle fois leur désapprobation sur ce projet (photo ci-dessous).

Quelques huées ont été entendues dans la salle du conseil municipal. Michèle Gras, Adjointe aux affaires scolaires et à la petite enfance, a justifié ce regroupement en évoquant de "meilleures conditions pour les élèves". Près d’1,9 millions d’Euros a été investi pour la création du futur regroupement scolaire (rénovation de bâtiments). Un projet où l'on retrouvera un effectif moyen de 17,5 élèves à La-Fontaine, 21,75 aux Marronniers et 16,5 à Pierre-Corneille. «  La réflexion a été menée conjointement avec l’Éducation nationale et la Direction Académique » explique Michèle Gras. Dans l'idée, la future école accueillera des classes de 12 élèves en REP + et REP pour les CP et CE1. Pour la cantine scolaire, ce sera au collège Jules-Verne pour les primaires et à Lamartine pour les maternels.

À quoi ressemblera cette grande école ?

Dans son plan "Ambition Ecole 2020", Arnaud Decagny avait annoncé trois objectifs : le regroupement des écoles Alphone Daudet/ Marcel Pagnol, Marie-Louise Piotte/Georges Brassens et La Fontaine/Corneille Maronniers. Si l'on y ajoute le déplacement de l'école Dussart dans l’ancien bâtiment Piotte, ces grands changements auront coûté 945 746,32€ TTC. 

Depuis début 2017, les écoles Corneille et Marronniers font l'objet de grands travaux (illustration en photos ci-dessous) :

  • Isolation par l’extérieur,
  • Toitures,
  • Menuiseries extérieures

Des travaux qui vont se poursuivre cet été pour un coût d' 1 million d'Euros :

  • Gros œuvre, plâtrerie, menuiseries intérieures,
  • Electricité,
  • Chauffage, sanitaire, plomberie,
  • Plafonds,
  • Peintures,
  • Revêtements de sols souples et résine

Avec ce regroupement, l'équipe municipale maubeugeoise espère rationaliser l'occupation des locaux scolaires. Ces informations, Arnaud Decagny regrette qu'elles n'aient pas été tout de suite communiquées, "Il y a un domaine que je ne peux pas contrôler, c'est le côté affectif des parents avec leur école. Il est de bonne foi ! Maintenant on a investi pour les enfants. C'est ça qu'il faut retenir".

Photos