L'info en Avesnois et Pays de Mormal

Réforme du 80 kms/h : (courte) période de tolérance

05 juillet 2018 à 19h09 Par Delphine Hernu
Crédit photo : Préfecture du Nord

« Les accidents de la route sont la première cause de mort violente en France », rappelle le Sous-Préfet de l’Arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe, Alexander Grimaud.

La nouvelle mesure d’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 kms/h au lieu de 90 kms/h est entrée en vigueur le 1er juillet dernier. Elle vise sauver 300 à 400 vies. La réforme concerne les routes nationales et départementales bi-directionnelles sans séparateur central, situées hors agglomération (on entend par séparateur central une glissière métallique ou en béton, un terre-plein. Le zébra et la ligne blanche ne sont pas des séparateurs centraux). Ces axes concentrent à eux seuls, 55 % de la mortalité routière sur le territoire national. Dans le Département du Nord, ils représentent 142 personnes tuées en 5 ans (2012-2016), soit une personne sur trois, indique la Préfecture du Nord.

 

Plus récemment, 35 personnes ont perdu la vie sur les routes du Nord sur la période de janvier à mai 2018 (14 âgées de 45 à 65 ans, 8 âgées de 18 à 24 ans, 8 âgées de plus de 65 ans). Elles étaient 25 sur la même période l’an dernier. Des drames dans lesquels la vitesse n’est pas la première cause identifiée. C’est d’abord la fatigue et les malaises (7 accidents) puis l’imprudence ou l’inattention (6 accidents), enfin la vitesse et l’alcool (5 accidents provoqués pour chacun de ces 2 motifs). Si elle n’est pas la première cause, « la vitesse est toujours un facteur aggravant de l’accident puisqu’elle réduit le champ visuel et la distance de freinage », indique la Préfecture.

 

La réforme concerne 400 000 kms de routes secondaires en France dont 15 000 kms de voies particulièrement accidentogènes dans le Nord. Citons celles de l’Arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe : la RN2 avec 5 tués entre 2014 et 2016, la D 932 (Croix-Caluyau-Bavay) avec 4 tués, les D 649 (Valenciennes-Maubeuge) et D 934 (Landrecies-Jenlain) avec 3 tués chacune, sur la même période.

 

Période de tolérance de quelques semaines

 

Dès le premier jour d’application de l’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 kms/h, des opérations de contrôles routiers, coordonnées en zone Police et en zone Gendarmerie ont eu lieu en Sambre Avesnois. A Sars-Poteries par exemple, « un jeune permis a été contrôlé à 127 kms/h jusqu’à 10 mètres du panneau 50 », raconte le Représentant de l’Etat, sur place ce jour-là.

 

Pendant cette période de tolérance de « quelques semaines », les automobilistes sont verbalisés au-delà de 90 kms/h. Entre 80 et 90 kms/h, ils se voient remettre un flyer de prévention routière, par les forces de l’ordre.

Ecoutez ci-dessous, l’interview d’Alexander Grimaud, Sous-Préfet de l’Arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe

Photos