L'info en Val de Sambre

Toujours pas de nouvelle de l'État au sujet du renouvellement des trains programmé à 2019

12 mars 2018 à 17h39 Par Thibaut PAQUIT
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Il y a un an presque jour pour jour, en mars 2017, l'État et la Région des Hauts-de-France signaient une convention sur le transfert des lignes de plusieurs Intercités dont le Paris-Cambrai-Maubeuge. L'État, représenté à ce moment-là par le Premier Ministre Bernard Cazeneuve, s'engageait à participer aux coûts d'exploitation de ces lignes, à hauteur de 15 Millions d'€uros par an et à financer du matériel neuf roulant pour un montant de 400 Millions d'€uros. Par cette convention, la Région Hauts-de-France doit devenir autorité organisatrice de ces services à compter du 1er janvier 2019.

Oui mais voilà. En Mars 2018, l'Etat n' toujours rien versé à la Région des Hauts-de-France. Xavier Bertrand, le Président de la Région, a menacé à plusieurs reprises de dénoncer cette convention signée, "Quand est-ce que l'État aura un comportement digne, clair, sur ce sujet ?" s'interroge de son côté le bavaisien Gérard Dupagny, Président de l'Association "À fond le train". Des lignes souvent vétustes, des trains d'une autre époque (de "1975", selon Gérard Dupagny) : si rien n'est encore fait, beaucoup d'élus Sambriens comme Bernard Baudoux le Maire d'Aulnoye-Aymeries et Benjamin Saint-Huile Maire de Jeumont et Président de la Communauté d'Agglomération Maubeuge Val de Sambre, s'inquiètent du "retard probable dans la fabrication du matériel roulant".

Du matériel roulant vétuste et de nouveaux trains qui arriveraient en 2021, pas avant, si tout revenait dans l'ordre. "L'État devrait au moins respecter cette convention !" s'insurge Gérard Dupagny.