Le pourquoi Pas ?

Cours de Bridge

Vous aimez les jeux de cartes ? Et pourquoi pas vous initier au Bridge. Le club Lara Bridge d'Avesnelles donnera des cours gratuits d'initiation à compter du 27 février dans son local, face à l'Eglise d'Avesnelles le lunid de 18h45 à 20 avec une monitrice : Renée Brogniart. Contact 06 89 04 18 07

21 février 2017

Bal folk et soirée blues

Nathalie Pasquet, secrétaire de l'association "Les Clicoteux" nous invite à un bal folk le vendredi 24 février et une soirée blues le samedi.  Le bal folk sera animé par les "Clicoteux", la soiré blues se déroulera avec Muné Co, Sweet Sallon et Muddy Bloots. Buvette et petite restauration sur place. Salle des fêtes de Wattignies-la-Victoire à partir de 19h30

Nathalie Pasquet, secrétaire de l'association "Les Clicoteux" nous invite à un bal folk le vendredi 24 février et une soirée blues le samedi. 

Le bal folk sera animé par les "Clicoteux", la soiré blues se déroulera avec Muné Co, Sweet Sallon et Muddy Bloots. Buvette et petite restauration sur place. Salle des fêtes de Wattignies-la-Victoire à partir de 19h30

20 février 2017

Les finésiens dans la grande guerre

Exposition visible du lundi au vendredi de 13h à 17h. Les deux derniers dimanches de chaque mois d’avril à octobre de 14h30 à 18h avec une visite guidée à 15h.Fermé les jours fériés. Toutes les communes ont, dans l’immédiat après-guerre, honoré la mémoire de leurs habitants tombés au champ d’honneur durant la Grande Guerre en érigeant des monuments aux morts. Ces noms gravés dans la pierre rappellent le sacrifice de ces hommes pour la patrie. Un siècle plus tard, lors des cérémonies patriotiques, la flamme du souvenir est toujours vivace, mais quel témoignage reste-t-il d’eux ? Gille Michelot, Conservateur du Musée du Fort de Leveau

Exposition visible du lundi au vendredi de 13h à 17h. Les deux derniers dimanches de chaque mois d’avril à octobre de 14h30 à 18h avec une visite guidée à 15h.Fermé les jours fériés. Toutes les communes ont, dans l’immédiat après-guerre, honoré la mémoire de leurs habitants tombés au champ d’honneur durant la Grande Guerre en érigeant des monuments aux morts. Ces noms gravés dans la pierre rappellent le sacrifice de ces hommes pour la patrie. Un siècle plus tard, lors des cérémonies patriotiques, la flamme du souvenir est toujours vivace, mais quel témoignage reste-t-il d’eux ?

Gille Michelot, Conservateur du Musée du Fort de Leveau

17 février 2017