C'est son Avis

C'est son avis du 16/02/2018

On part aux États Unis où un père de famille refuse l’exécution de son fils Le Magazine Le Point nous fait vivre cette tragédie de l’intérieur. Nous sommes en décembre 2003. La famille Whitaker sort diner, elle se compose du père Kent, Tricia, sa femme et les deux fils Bart et Kévin. La famille partait fêter en avance le diplôme universitaire de Bart. A leur retour au domicile familial, ils sont brutalement pris pour cible par un tireur, Tricia 51 ans et Kévin 19 ans sont fatalement touchés, Kent le père est grièvement atteint et Bart pour sa part a reçu une balle dans le bras. Les policiers pensent dans un premier temps à un cambriolage puis au fil du temps, près d’une année, ils découvrent que l’attaque sanglante avait été planifiée par le fils survivant, dont la blessure faisait partie de la mise en scène. Bart avait engagé un tireur pour exécuter sa famille et avoir l’héritage de plus d’un million. Aujourd’hui sur son lit d’hopital, le thorax perforé, Kent Whitaker se bat contre l’éxécution de son fils tueur de sa femme et de son deuxième fils. Un père qui a su pardonner... "Le service national sera universel et obligatoire" c’est le président Macron qui le dit C’était la "cacophonie" pour reprendre les mots de la presse, le site France info décrit mardi Emmanuel Macron qui évoque ce service national qu’il souhaite universel (mesdames vous voilà dans la course) et obligatoire. Il souhaite que ce service dure entre 3 et 6 mois. Un service qui pourra avoir une ouverture sur la chose militaire mais dont la forme pourra être civique. Le vrai problème c’est qu’entre les désirs du président et le rapport des parlementaires dont une avec l’étiquette en marche, il y a un écart puisque dans les préconications, il propose un service non obligatoire. Un service proposé dans ce rapport en 3 étapes : - Une première entre 11 et 16 ans «semaine de la défense et de la citoyenneté » - La deuxième pour les jeunes de plus de 16 ans « immersion dans l’armée, dans une association ou une collectivité » - La troisième serait pour les 16/25 une sorte de service civique Ça manque encore de clarté ! quoi qu’il en soit ce service national fera débat ! A la fois par son obligation, la mixité sociale sera de mise, et à contrario que faisons-nous de cette liberté de conscience des jeunes ? Dans notre région on peut parler de guérison miraculeuse pour la sœur Bernadette Moriau
En 2008, la sœur Bernadette Moriau circulait en fauteuil roulant notamment à cause de douleurs lombo-sciatique.  A l’époque, on lui propose un séjour à Lourdes. Chose à laquelle, elle n’avait jamais songé. Elle n’allait à Lourdes que pour accompagner des malades, mais en n’aucun cas pour guérir. Après 6 jours passées à Lourdes, elle revient à Beauvais. Un soir, elle est seule dans sa chambre et sent "une détente, un bien être, de la chaleur dans mon corps" elle le dit "tordu, mon pied s’est redressé, je pouvais bouger, j’avais pu mal". Direction l’école Pasteur de Rousies, où Clément Rémiens faisait son retour. Le journal La voix du nord nous parle du retour de ce jeune acteur dans son école primaire, à la rencontre des élèves près de 10 ans après sa scolarité. Clément Rémiens, originaire de Rousies a 20 ans est l’un des acteurs de la série phare de Tf1 "Demain nous appartient". C’est aussi l’occassion pour lui de retrouver Karima Azzouz, son institutrice, il a débuté le théatre et se souvient de son premier rôle de prince charmant. Une institutrice devenue fan de son ancien élève, elle dit que Clément Rémiens était très à l’aise et qu’on pouvait lui faire jouer n’importe quel rôle ! Après l’école primaire Clément Rémiens va intégrer une troupe associative puis le cours Florent à Paris… Un très beau parcours pour ce jeune roséen.    

C'est son avis du 01/02/2018

On commence par du sport, le président Poutine souhaite organiser des contre-JO Le président russe fait corps avec ses athlètes, qui sont privés de JO par les décisions du CIO suite au dopage de certains athlètes. Le journal Libération évoque l’annonce de Vladimir Poutine d’organiser sa propre compétition. Poutine précise que les vainqueurs de sa compétition toucheront une prime équivalente à celle des médaillés olympiques. Ce n’est pas la première fois que la Russie organise une compétition parallèle. Pour autant, 169 athlètes russes considérés comme "propres" seront autorisés à concourir sous la bannière olympique "Athlète olympique russe". Petite question : La croissance va mieux mais pourquoi pas la France? L’INSEE a annoncé que la croissance frôlait 2% en 2017. Un cap qui devrait se maintenir en 2018. Le PIB représente un calcul autour de la production et de la richesse, le simple calcul du PIB ne peut pas permettre de mesurer si le Pays va mieux c’est ce que nous explique le journal l’Humanité. Pour illustrer, on peut observer que la France est le pays d’Europe qui emprisonne le plus, que son système pénitencier est largement à bout de souffle, on l’a vu dans les derniers conflits dans nos prisons (des gardiens mal payés, des prisons avec 30% de détenus en détention provisoire et donc pas encore jugés). Autre illustration cette semaine, les Maisons de retraite qui raisonnent aujourd’hui avec le terme « maltraitance institutionnelle » et des professionnels de santé en souffrance. Les salariés d’Ascoval pas vraiment convaincus par l’accord de garantie de l’activité de l’acierie Emmanuel Macron n’a pas fait le déplacement cette fois-ci, vous vous doutez que je fais référence à la visite de Toyota. France info dévoile l’accord qualifié de solide par Bruno Lemaire et pas forcément satisfaisant pour les salariés. Une commande de 250 000 tonnes d’acier serait actée pour assurer l’activité de l’acierie Ascoval de Saint Saulve. Le témoignage des salariés décrit le fait de ne pas être contre des solutions mais de rechercher des solutions viables. La suite, c’est à la justice d’en décider : poursuite de l’activité ou liquidation. Réponse le 21 février ! Et enfin deux détenus non présentés en comparution immédiate remis en liberté C’est le journal la voix du nord qui décrit la situation. Cela s’est déroulé mardi, deux prévenus détenus à Assevent devaient être présentés en comparution immédiate. En raison des mouvements sociaux, ce sont les forces de l’ordre qui assurent le remplacement sauf que mardi les forces de l’ordre sont engagés sur d’autres missions. Le fait que les extractions n’aient pas pu avoir lieu, la remise en liberté est de droit. Le premier prévenu devait répondre de faits de port d’arme et violence aggravée commis sur Fourmies et le second, pour conduite d’un véhicule sans permis. Devant l’explication de la présidente au tribunal, la victime de la première affaire de violences, est restée pétrifiée. Elle a expliqué à la présidente la peur qui la taraude de se retrouver à nouveau en contact avec cet homme violent qui l’a menacée avec un couteau. Respecter un état de droit c’est accepté cette décision, mais à la fois des décisions qui peuvent largement nous sembler injustes.  

On commence par du sport, le président Poutine souhaite organiser des contre-JO

Le président russe fait corps avec ses athlètes, qui sont privés de JO par les décisions du CIO suite au dopage de certains athlètes.

Le journal Libération évoque l’annonce de Vladimir Poutine d’organiser sa propre compétition. Poutine précise que les vainqueurs de sa compétition toucheront une prime équivalente à celle des médaillés olympiques. Ce n’est pas la première fois que la Russie organise une compétition parallèle.

Pour autant, 169 athlètes russes considérés comme "propres" seront autorisés à concourir sous la bannière olympique "Athlète olympique russe".

Petite question : La croissance va mieux mais pourquoi pas la France?

L’INSEE a annoncé que la croissance frôlait 2% en 2017. Un cap qui devrait se maintenir en 2018. Le PIB représente un calcul autour de la production et de la richesse, le simple calcul du PIB ne peut pas permettre de mesurer si le Pays va mieux c’est ce que nous explique le journal l’Humanité.

Pour illustrer, on peut observer que la France est le pays d’Europe qui emprisonne le plus, que son système pénitencier est largement à bout de souffle, on l’a vu dans les derniers conflits dans nos prisons (des gardiens mal payés, des prisons avec 30% de détenus en détention provisoire et donc pas encore jugés).

Autre illustration cette semaine, les Maisons de retraite qui raisonnent aujourd’hui avec le terme « maltraitance institutionnelle » et des professionnels de santé en souffrance.

Les salariés d’Ascoval pas vraiment convaincus par l’accord de garantie de l’activité de l’acierie

Emmanuel Macron n’a pas fait le déplacement cette fois-ci, vous vous doutez que je fais référence à la visite de Toyota. France info dévoile l’accord qualifié de solide par Bruno Lemaire et pas forcément satisfaisant pour les salariés.

Une commande de 250 000 tonnes d’acier serait actée pour assurer l’activité de l’acierie Ascoval de Saint Saulve. Le témoignage des salariés décrit le fait de ne pas être contre des solutions mais de rechercher des solutions viables.

La suite, c’est à la justice d’en décider : poursuite de l’activité ou liquidation. Réponse le 21 février !

Et enfin deux détenus non présentés en comparution immédiate remis en liberté

C’est le journal la voix du nord qui décrit la situation. Cela s’est déroulé mardi, deux prévenus détenus à Assevent devaient être présentés en comparution immédiate. En raison des mouvements sociaux, ce sont les forces de l’ordre qui assurent le remplacement sauf que mardi les forces de l’ordre sont engagés sur d’autres missions. Le fait que les extractions n’aient pas pu avoir lieu, la remise en liberté est de droit. Le premier prévenu devait répondre de faits de port d’arme et violence aggravée commis sur Fourmies et le second, pour conduite d’un véhicule sans permis.

Devant l’explication de la présidente au tribunal, la victime de la première affaire de violences, est restée pétrifiée. Elle a expliqué à la présidente la peur qui la taraude de se retrouver à nouveau en contact avec cet homme violent qui l’a menacée avec un couteau.

Respecter un état de droit c’est accepté cette décision, mais à la fois des décisions qui peuvent largement nous sembler injustes.

 

C'est son avis du 25/01/2018

Ça se passe en Afrique, c’est un ex-footballeur investi président du Libéria Enfant des bidonvilles devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah (51 ans) a entamé sa seconde vie en prêtant serment ce lundi comme président du Liberia. Le journal le monde décrit la cérémonie, dans un stade bondé de 35 000 personnes, il succède à la première femme élue chef d’Etat en Afrique en 2005. Un président qui a placé son mandat sous le signe de la lutte contre la corruption. Le Libéria ce sont des guerres civiles qui ont fait près 250 000 morts entre 1989 et 2003. L’extrême pauvreté reste répandue dans le pays, classé parmi les derniers au monde en termes de santé, d’éducation et de développement.  C’est un nordiste, un lillois, derrière la réforme du baccalauréat Il s’appelle Pierre Mathiot, ex-directeur de sciences po à Lille. Il vient donc de remettre son rapport pour le projet de réforme du baccalauréat. Le journal les échos revient sur les propositions du rapport : pour commencer les années de lycée s’organiseront en semestre, cela est censé permettre aux élèves de se spécialiser progressivement. La nouvelle formule du bac devrait enterrer les actuelles séries (S, ES, L). Les élèves pourraient ainsi choisir des modules de matières « majeures », comme maths/physique-chimie, maths/informatique, maths/sciences économiques et sociales, lettres/langues, etc. En fin de première, les lycéens continueraient de passer l'épreuve anticipée de français. En fin de terminale, ils auraient les épreuves du grand oral et de la philosophie. Le grand oral est "la" nouveauté attendue de ce bac "nouvelle formule" : un oral pluridisciplinaire, d'une trentaine de minutes, qui s'appuierait notamment sur les deux matières « majeures » choisies. Une part de contrôle continu prendrait en compte les moyennes des notes de première et de terminale. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, va arbitrer. Proposition de loi prévue mi-février. Dans notre région, pour annonce exceptionnelle, invité exceptionnel. Emmanuel Macron s’est rendu dans l’usine Toyota d’Onnaing ce lundi. Le journal l’observateur explique les trois heures où le président de la République a visité la ligne de production de la Toyota Yaris avec les élus et une bonne centaine de salariés. Cet investissement consiste à créer une nouvelle plateforme de production qui devrait générer 300 emplois. Toyota rime désormais avec le renouveau industriel du Valenciennois et du Nord. Plus d’1,1 milliard d’euros ont été investis depuis la création jusqu’à ce jour. Alors que le conflit, entre le personnel pénitencier et la Ministre de la justice, ne trouve toujours pas de sortie de crise, ce sont les prisonniers qui s’expriment… On prend la direction de la prison de Maubeuge et de cette route d’Assevent où se trouve donc le centre pénitencier. Qu’ils soient détenus ou proches de prisonniers, ils ont tenu à témoigner dans les colonnes du journal la voix du nord, des conditions qui se sont nettement dégradées depuis le dépôt de clefs des surveillants. "On ne sort plus de nos cellules, dans lesquelles les poubelles s’entassent" explique un prisonnier. Ça fait cinq jours qu’on n’a pas pu se doucher, qu’on n’a pas pu sortir à la promenade. On a beau être des détenus, nous ne sommes pas des chiens." Si pour la plupart, ils comprennent le mouvement de grogne des gardiens de prison, ils se sentent comme pris en otage de la situation. Les surveillants grévistes dehors en sont conscients, et sont loin de s’en réjouir. "Personne n’est envoyé en renfort des policiers pour gérer tout ça, comme ça peut être le cas ailleurs. Évidemment, tout est verrouillé par manque de moyens humains." Quant aux parloirs, ceux-ci sont assurés au compte-gouttes, souvent par des policiers. Un prisonnier parle de « dignité » le principe selon lequel une personne ne doit jamais être traitée comme un objet ou comme un moyen, mais comme une entité intrinsèque.

Ça se passe en Afrique, c’est un ex-footballeur investi président du Libéria

Enfant des bidonvilles devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah (51 ans) a entamé sa seconde vie en prêtant serment ce lundi comme président du Liberia. Le journal le monde décrit la cérémonie, dans un stade bondé de 35 000 personnes, il succède à la première femme élue chef d’Etat en Afrique en 2005.

Un président qui a placé son mandat sous le signe de la lutte contre la corruption. Le Libéria ce sont des guerres civiles qui ont fait près 250 000 morts entre 1989 et 2003. L’extrême pauvreté reste répandue dans le pays, classé parmi les derniers au monde en termes de santé, d’éducation et de développement. 

C’est un nordiste, un lillois, derrière la réforme du baccalauréat

Il s’appelle Pierre Mathiot, ex-directeur de sciences po à Lille. Il vient donc de remettre son rapport pour le projet de réforme du baccalauréat. Le journal les échos revient sur les propositions du rapport : pour commencer les années de lycée s’organiseront en semestre, cela est censé permettre aux élèves de se spécialiser progressivement.

La nouvelle formule du bac devrait enterrer les actuelles séries (S, ES, L). Les élèves pourraient ainsi choisir des modules de matières « majeures », comme maths/physique-chimie, maths/informatique, maths/sciences économiques et sociales, lettres/langues, etc. En fin de première, les lycéens continueraient de passer l'épreuve anticipée de français. En fin de terminale, ils auraient les épreuves du grand oral et de la philosophie.

Le grand oral est "la" nouveauté attendue de ce bac "nouvelle formule" : un oral pluridisciplinaire, d'une trentaine de minutes, qui s'appuierait notamment sur les deux matières « majeures » choisies.

Une part de contrôle continu prendrait en compte les moyennes des notes de première et de terminale. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, va arbitrer. Proposition de loi prévue mi-février.

Dans notre région, pour annonce exceptionnelle, invité exceptionnel.

Emmanuel Macron s’est rendu dans l’usine Toyota d’Onnaing ce lundi. Le journal l’observateur explique les trois heures où le président de la République a visité la ligne de production de la Toyota Yaris avec les élus et une bonne centaine de salariés.

Cet investissement consiste à créer une nouvelle plateforme de production qui devrait générer 300 emplois. Toyota rime désormais avec le renouveau industriel du Valenciennois et du Nord. Plus d’1,1 milliard d’euros ont été investis depuis la création jusqu’à ce jour.

Alors que le conflit, entre le personnel pénitencier et la Ministre de la justice, ne trouve toujours pas de sortie de crise, ce sont les prisonniers qui s’expriment…

On prend la direction de la prison de Maubeuge et de cette route d’Assevent où se trouve donc le centre pénitencier. Qu’ils soient détenus ou proches de prisonniers, ils ont tenu à témoigner dans les colonnes du journal la voix du nord, des conditions qui se sont nettement dégradées depuis le dépôt de clefs des surveillants. "On ne sort plus de nos cellules, dans lesquelles les poubelles s’entassent" explique un prisonnier. Ça fait cinq jours qu’on n’a pas pu se doucher, qu’on n’a pas pu sortir à la promenade. On a beau être des détenus, nous ne sommes pas des chiens." Si pour la plupart, ils comprennent le mouvement de grogne des gardiens de prison, ils se sentent comme pris en otage de la situation.

Les surveillants grévistes dehors en sont conscients, et sont loin de s’en réjouir. "Personne n’est envoyé en renfort des policiers pour gérer tout ça, comme ça peut être le cas ailleurs. Évidemment, tout est verrouillé par manque de moyens humains."

Quant aux parloirs, ceux-ci sont assurés au compte-gouttes, souvent par des policiers. Un prisonnier parle de « dignité » le principe selon lequel une personne ne doit jamais être traitée comme un objet ou comme un moyen, mais comme une entité intrinsèque.

C'est son Avis du jeudi 18 Janvier 2018

Outre Manche, c’est l’équivalent de Bouygues ou Vinci construction qui se voit placé en liquidation C’est la faillite de ce grand groupe de BTP britannique qui se nomme Carillion que le journal le courrier international décrit. Le gouvernement a donc refusé de renflouer les caisses, ce sont 43 000 salariés de l’entreprise qui risquent de perdre leur emploi. La vraie question : Comment en est-on arrivé là ? c’est ce que se demande la presse britannique. Carillion fait partie des entreprises qui  ont connu une croissance rapide en assurant la construction de services publics (cantines scolaires, axes routiers, voies de chemin de fer ). L’entreprise était donc particulièrement dépendante des contrats signés avec les pouvoirs publics. Ce scandale peut rouvrir le débat sur la gestion des services publics par des entreprises privées et surtout du contrôle de l’Etat. En conclusion, je dirai simplement ça peut nous arriver ! Des péages aux abords des grandes villes, c’est bien en projet Le journal Les échos nous donne cette semaine l’un des axes de la futur loi sur les mobilités, l'exécutif compte faciliter la mise en place de péages urbains. De nombreuses villes européennes, Londres ou encore Milan s'en servent pour diminuer les embouteillages, lutter contre la pollution ou encore augmenter le recours aux transports en commun. Pour le gouvernement, l'objectif est de permettre aux collectivités qui le souhaitent de favoriser les comportements vertueux, qu'il s'agisse de covoiturage ou de l'achat de véhicules peu polluants. Cela ne passera pas nécessairement par la création d'un nouveau prélèvement. En France, outre l'opposition des automobilistes, la mesure suscite les critiques de nombreux élus, qui redoutent un effet de ségrégation sociale : une voiture qui ne pollue pas c’est une voiture qui coute plus cher ! Maubeuge, Louvroil et Fourmies ont un point commun sur notre territoire et c’est un magasin Non pas une marque de grande distribution mais un discounter néerlandais qui se prénomme Action. Les magasins ont conquis les villes moyennes en France et c’est le site France info qui nous dévoile le succès. Dans les Hauts-de-France, on compte déja 45 magasins,  essentiellement dans les villes moyennes de la région.  Le concept: des prix très bas, de très nombreux produits sont proposés à un euro, deux tiers des stocks du magasin sont renouvelés toutes les semaines.
Action c’est un modèle basé sur des prix low-cost, il mise sur une logique de chasse au trésor. La formule chez Action, ce sont : des achats en gros volumes, ce qui permet une baisse des prix et une adaptation aux offres des fournisseurs: une semaine, vous pouvez avoir une marque et la fois d'après une autre. Allez il est vrai que Gifi, foire fouille ou Baboo, ont du souci à se faire ! C’est pour dire de rattraper le coup de pub !! Actuellement ce sont les cérémonies des vœux et les habitants de Neufmesnil ont été privés de chouquettes Le journal la Voix du nord nous évoque la mésaventure de Daniel Leferme, le maire de Neufmesnil. La commune a envoyé sa commande de 400 brioches, 200 chouquettes, 200 gougères, le 4 janvier à un boulanger pâtissier d’Hautmont. Le seul problème c’est que la commande est parvenue le 16 janvier et la cérémonie avait lieu le 13 janvier… Au dela d’un maire furax, ce sont les employés communaux qui se sont retrouvés de toute urgence au supermarché pour acheter les biscuits apéritifs. Les neufmesnillois ont bénéficié de la cérémonie des vœux avec des biscuits apéro et Monsieur le Maire l’a dit la Poste aura le droit à son courrier en recommandé… normalement il n’y a pas de problème elle le recevra !!

Outre Manche, c’est l’équivalent de Bouygues ou Vinci construction qui se voit placé en liquidation

C’est la faillite de ce grand groupe de BTP britannique qui se nomme Carillion que le journal le courrier international décrit. Le gouvernement a donc refusé de renflouer les caisses, ce sont 43 000 salariés de l’entreprise qui risquent de perdre leur emploi.

La vraie question : Comment en est-on arrivé là ? c’est ce que se demande la presse britannique. Carillion fait partie des entreprises qui  ont connu une croissance rapide en assurant la construction de services publics (cantines scolaires, axes routiers, voies de chemin de fer ). L’entreprise était donc particulièrement dépendante des contrats signés avec les pouvoirs publics. Ce scandale peut rouvrir le débat sur la gestion des services publics par des entreprises privées et surtout du contrôle de l’Etat.

En conclusion, je dirai simplement ça peut nous arriver !

Des péages aux abords des grandes villes, c’est bien en projet

Le journal Les échos nous donne cette semaine l’un des axes de la futur loi sur les mobilités, l'exécutif compte faciliter la mise en place de péages urbains.

De nombreuses villes européennes, Londres ou encore Milan s'en servent pour diminuer les embouteillages, lutter contre la pollution ou encore augmenter le recours aux transports en commun.

Pour le gouvernement, l'objectif est de permettre aux collectivités qui le souhaitent de favoriser les comportements vertueux, qu'il s'agisse de covoiturage ou de l'achat de véhicules peu polluants. Cela ne passera pas nécessairement par la création d'un nouveau prélèvement.

En France, outre l'opposition des automobilistes, la mesure suscite les critiques de nombreux élus, qui redoutent un effet de ségrégation sociale : une voiture qui ne pollue pas c’est une voiture qui coute plus cher !

Maubeuge, Louvroil et Fourmies ont un point commun sur notre territoire et c’est un magasin

Non pas une marque de grande distribution mais un discounter néerlandais qui se prénomme Action. Les magasins ont conquis les villes moyennes en France et c’est le site France info qui nous dévoile le succès. Dans les Hauts-de-France, on compte déja 45 magasins,  essentiellement dans les villes moyennes de la région. 

Le concept: des prix très bas, de très nombreux produits sont proposés à un euro, deux tiers des stocks du magasin sont renouvelés toutes les semaines. Action c’est un modèle basé sur des prix low-cost, il mise sur une logique de chasse au trésor. La formule chez Action, ce sont : des achats en gros volumes, ce qui permet une baisse des prix et une adaptation aux offres des fournisseurs: une semaine, vous pouvez avoir une marque et la fois d'après une autre.

Allez il est vrai que Gifi, foire fouille ou Baboo, ont du souci à se faire ! C’est pour dire de rattraper le coup de pub !!

Actuellement ce sont les cérémonies des vœux et les habitants de Neufmesnil ont été privés de chouquettes

Le journal la Voix du nord nous évoque la mésaventure de Daniel Leferme, le maire de Neufmesnil. La commune a envoyé sa commande de 400 brioches, 200 chouquettes, 200 gougères, le 4 janvier à un boulanger pâtissier d’Hautmont.

Le seul problème c’est que la commande est parvenue le 16 janvier et la cérémonie avait lieu le 13 janvier… Au dela d’un maire furax, ce sont les employés communaux qui se sont retrouvés de toute urgence au supermarché pour acheter les biscuits apéritifs.

Les neufmesnillois ont bénéficié de la cérémonie des vœux avec des biscuits apéro et Monsieur le Maire l’a dit la Poste aura le droit à son courrier en recommandé… normalement il n’y a pas de problème elle le recevra !!

C'est son Avis du jeudi 4 Janvier 2018

Le rétablissement des liens entre la Corée du Nord et la Corée du Sud grâce au téléphone rouge Le téléphone rouge c'est communiquer de manière directe et sécurisé, le journal l’ouest France revient cette semaine sur la gestion d’un téléphone rouge. Le téléphone rouge instaure des moyens de communication entre dirigeants, afin de faciliter un dialogue en cas de crise. L'absence de communication directe favorise bien souvent les spéculations. Le premier « téléphone rouge » qui n'était en réalité ni un téléphone ni de couleur rouge est mis en service le 30 août 1963. Il s'agit d'un télescripteur de couleur bois clair. L'expression « téléphone rouge » ou « hot line » est aujourd'hui utilisée pour caractériser toutes formes de communication directe entre des pays. Entre les 2 Corées, c’est avant tout sur l’organisation des JO d’hiver. Bien souvent si on souhaite se parler pas besoin de téléphone rouge, jaune ou vert !!! L’augmentation du salaire en France c’est presque pour maintenant mais pas pour tout le monde On va commencer par dire aux retraités, aux fonctionnaires de couper la radio et pour tous les autres ils vont être content de l’explication du journal les échos. Emmanuel Macron l’avait promis, il souhaitait redonner  du pouvoir d'achat aux salariés. L'idée est d'alléger les charges pesant sur le travail, en basculant une partie du financement de la protection sociale vers la contribution sociale généralisée. Concrètement, l’exécutif a décidé de supprimer en deux temps les cotisations salariales tandis que la hausse de la CSG sera immédiate au 1er janvier 2018. Pour une personne qui perçoit le Smic, il se verra augmenter de 7€34 en janvier puis 21€57 en octobre. Pour ceux qui touchent plus de 2 fois le SMIC ce sera 14€86 en janvier et 28€47 en octobre. Des bonnes nouvelles pas forcément pour tous, il est temps de dire aux fonctionnaires et aux retraités de rallumer la radio. 20 start-ups des Hauts-de-France à Las Vegas Une vingtaine de startups et entreprises aux États-Unis pour le Consumer Electronics Show de Las Vegas. Le rendez-vous incontournable de l’innovation technologique mondiale. On apprend cette information sur le site de la région Haut de France, l’évènement se déroule du 9 au 12 janvier 2018. Le Consumer Electronics Show, qui fête sa 51e édition avec pour thème central la Ville intelligente, en quelques chiffres c’est pas moins de 150 pays qui sont représentés, plus de 4 000 exposants et 170 000 visiteurs professionnels. On y parle impression 3D, accessibilité, voiture autonome, jeux et réalité virtuelle, robotique, smart home, énergies renouvelables, sport tech, e-commerce ou encore cybersécurité. Au sein de la délégation française (la 2e plus importante derrière celle des États-Unis), les Hauts-de-France sont la région la plus représentée sur l'événement. Deux entreprises exposantes des Hauts-de-France : Zocus présente un objet connecté, coach en efficacité personnelle conçu pour le bien-être au travail et la lutte contre le burn-out. Hostabee propose un objet connecté permettant aux apiculteurs de disposer d’infos en temps réel sur la vie et l’activité à l’intérieur des ruches. Ça se passe à Saint Aubin, un fromage des rois pour remplacer la traditionnelle galette La Ferme du Pont des Loups commercialise un tout nouveau fromage à pâte molle et croûte fleurie, avec une fève à l'intérieur. C’est sur le site Canalfm qu’on vous dévoile la nouveauté et surtout la nouvelle recette de la ferme du Pont des Loups baptisé « le secret des rois » : de forme carré et de couleur blanche, ce fromage de 450g est le premier fromage français et même peut-être au monde avec une fève à l'intérieur !! une fève en forme de vache et ce sera une série de 10 vaches toutes plus folles et joyeuses les unes que les autres !! Le « secret des rois » est vendu à la boutique de la ferme du Pont des loups à Saint-Aubin, les plus gourmands seront de la partie.  

Le rétablissement des liens entre la Corée du Nord et la Corée du Sud grâce au téléphone rouge Le téléphone rouge c'est communiquer de manière directe et sécurisé, le journal l’ouest France revient cette semaine sur la gestion d’un téléphone rouge. Le téléphone rouge instaure des moyens de communication entre dirigeants, afin de faciliter un dialogue en cas de crise. L'absence de communication directe favorise bien souvent les spéculations. Le premier « téléphone rouge » qui n'était en réalité ni un téléphone ni de couleur rouge est mis en service le 30 août 1963. Il s'agit d'un télescripteur de couleur bois clair. L'expression « téléphone rouge » ou « hot line » est aujourd'hui utilisée pour caractériser toutes formes de communication directe entre des pays. Entre les 2 Corées, c’est avant tout sur l’organisation des JO d’hiver. Bien souvent si on souhaite se parler pas besoin de téléphone rouge, jaune ou vert !!! L’augmentation du salaire en France c’est presque pour maintenant mais pas pour tout le monde On va commencer par dire aux retraités, aux fonctionnaires de couper la radio et pour tous les autres ils vont être content de l’explication du journal les échos. Emmanuel Macron l’avait promis, il souhaitait redonner  du pouvoir d'achat aux salariés. L'idée est d'alléger les charges pesant sur le travail, en basculant une partie du financement de la protection sociale vers la contribution sociale généralisée. Concrètement, l’exécutif a décidé de supprimer en deux temps les cotisations salariales tandis que la hausse de la CSG sera immédiate au 1er janvier 2018. Pour une personne qui perçoit le Smic, il se verra augmenter de 7€34 en janvier puis 21€57 en octobre. Pour ceux qui touchent plus de 2 fois le SMIC ce sera 14€86 en janvier et 28€47 en octobre. Des bonnes nouvelles pas forcément pour tous, il est temps de dire aux fonctionnaires et aux retraités de rallumer la radio. 20 start-ups des Hauts-de-France à Las Vegas Une vingtaine de startups et entreprises aux États-Unis pour le Consumer Electronics Show de Las Vegas. Le rendez-vous incontournable de l’innovation technologique mondiale. On apprend cette information sur le site de la région Haut de France, l’évènement se déroule du 9 au 12 janvier 2018. Le Consumer Electronics Show, qui fête sa 51e édition avec pour thème central la Ville intelligente, en quelques chiffres c’est pas moins de 150 pays qui sont représentés, plus de 4 000 exposants et 170 000 visiteurs professionnels. On y parle impression 3D, accessibilité, voiture autonome, jeux et réalité virtuelle, robotique, smart home, énergies renouvelables, sport tech, e-commerce ou encore cybersécurité. Au sein de la délégation française (la 2e plus importante derrière celle des États-Unis), les Hauts-de-France sont la région la plus représentée sur l'événement. Deux entreprises exposantes des Hauts-de-France : Zocus présente un objet connecté, coach en efficacité personnelle conçu pour le bien-être au travail et la lutte contre le burn-out. Hostabee propose un objet connecté permettant aux apiculteurs de disposer d’infos en temps réel sur la vie et l’activité à l’intérieur des ruches. Ça se passe à Saint Aubin, un fromage des rois pour remplacer la traditionnelle galette La Ferme du Pont des Loups commercialise un tout nouveau fromage à pâte molle et croûte fleurie, avec une fève à l'intérieur. C’est sur le site Canalfm qu’on vous dévoile la nouveauté et surtout la nouvelle recette de la ferme du Pont des Loups baptisé « le secret des rois » : de forme carré et de couleur blanche, ce fromage de 450g est le premier fromage français et même peut-être au monde avec une fève à l'intérieur !! une fève en forme de vache et ce sera une série de 10 vaches toutes plus folles et joyeuses les unes que les autres !! Le « secret des rois » est vendu à la boutique de la ferme du Pont des loups à Saint-Aubin, les plus gourmands seront de la partie.