"Il faut prendre des mesures rapidement" selon le Docteur Gnansounou

30 mars 2021 à 12h30

Face à la nouvelle flambée des contaminations liée au variant anglais, les équipes médicales sur le territoire s’attendent à des jours et à des semaines difficiles. Du côté du Centre Hospitalier Sambre-Avesnois de Maubeuge, la situation se stabilise mais les deux tiers des patients en réanimation sont touchés par le variant anglais, sur 15 lits.

Pour le Président de la Commission Médicale d’Établissement Magloire Gnansounou, il faut prendre d’autres mesures pour contrer cette propagation forte de l’épidémie notamment dans le Val de Sambre.

La solution aujourd’hui restera la vaccination : le CHSA de Maubeuge a toujours à disposition un centre de vaccination. Mais il manque, comme un peu partout dans l’hexagone, les doses nécessaires.

Le Docteur Magloire Gnansounou :