Deux années sans brocante (ou presque), quel impact pour les Brocanteurs professionnels ?

27 avril 2021 à 12h30
Télécharger le podcast

2021 sera-t-elle une année blanche comme 2020 pour les brocanteurs ? Les brocantes, braderies et Puces sont annulées les unes après les autres, qu’elles aient lieu initialement en mai ou en juillet. Faut-il s’attendre à une deuxième année sans chiner ? Une situation difficile pour les brocanteurs professionnels qui ont perdu de 80 à 95 % de leur chiffre d’affaire. Pas de déballage et une fermeture administrative pour leurs boutiques, conséquence ils ne peuvent ni vendre, ni acheter la marchandise. Reste les vide-greniers et la vente en ligne.

Ecoutez le témoignage de Didier Proisy, Brocanteur à Fourmies, dans le métier depuis 20 ans et qui, à cette période normalement, il déballe tous les week-ends, ses meubles et objets anciens en Sambre Avesnois mais aussi dans la Marne, dans les Ardennes, sur Reims, Douai Gayant Expo et en Belgique ; le témoignage aussi de Mariault Melvin, Brocanteur depuis 13 ans à Hautmont, son autoentreprise s’appelle JMT Occasion, lui n’a pas de boutique, il ne vend que sur les brocantes. Didier Proisy et Mariault Melvin réclament le droit de travailler.