Rousies - Une soixantaine de salariés dans l'attente : "On a encore un mois pour sauver Phénix" selon les syndicats

13 janvier 2022 à 16h00 - 1306 vues

"Un coup de massue", "on est anéanti", "c'est une catastrophe" : les salariés de Phénix Rousies ont tous pris un coup derrière la tête en début de semaine quand on leur a annoncé les menaces de fermeture, d'ici le 1er mars prochain, de l'usine Roséenne. Certains sont présents depuis 38 ans, 25 ans, 17 ans ou avaient même démissionné pour venir à Rousies il y a à peine un an : "C'est simple : on a un mois pour sauver l'usine" annonce Isabelle Lequint, de l'Union Locale CGT de Maubeuge. 

Selon les éléments de la CGT, la maison-mère américaine "réclame 4,5 millions d'euros d'avance de trésorerie". L'activité, pourtant, est pleine. Il y a aujourd'hui 6 mois de commande : "Que va devenir cette marchandise ?" se demandent les syndicats. Une réunion PSE aura lieu ce vendredi matin à 10h. Les élus se sont succédés depuis ce mercredi : Carole Devos, Benjamin Saint-Huile, ont rencontré les salariés, la Direction : des aides seront-elles annoncées pour sauver l'usine ?

<<< La Maire de Rousies, Josiane Suleck, se dit surprise :

Crédit photo : http://www.silos-phenix.com

La Direction de l'usine n'a pour le moment pas répondu à nos sollicitations.

Voir aussi