Val de Sambre - Avant la tempête TEOM, les élus signent le projet de territoire jusqu'en 2026

24 novembre 2021 à 15h34 - 540 vues

Il est presque passé inaperçu, tant les débats autour de la taxe des ordures ménagères étaient attendus.

L’agglomération a voté ce mardi à la majorité le projet de territoire jusqu’en 2026 basé sur trois axes importants : l’agglomération terre d’énergies et d’innovations, terre d’avenirs et terre de solidarité. Dans ce pacte comprenait notamment le Pacte Financier et Fiscal, avec un budget revu à la baisse pour certains projets dans les communes comme Maubeuge, Jeumont, Aulnoye-Aymeries ou Hautmont. Le montant des investissements serait aujourd'hui évalué à un peu plus de 190 millions d'euros.

Dans ce projet de territoire, les élus souhaitent d’ici 2026 attirer de nouveau mode de commerces notamment dans les communes rurales, de fonder un réseau d’ambassadeurs citoyens, la création d’une manufacture solidaire et collaborative, favoriser le recrutement des jeunes en construisant un Centre de Formation des Apprentis. Enfin, le renforcement des coopérations avec la Belgique sera étudié, à travers par exemple un pass culture.

Le conseil de développement citoyen a émis l’idée, retenue, de faire des friches actuelles un lieu de poly-usages, à travers de la vente en circuit courts, la création d’un bar restaurant faisant la promotion de la production locale…

Une grande page dans ce projet de territoire concerne le développement durable : préservation de la biodiversité, valoriser le bocage, prévenir les risques de catastrophes climatiques, sensibiliser la population sur les comportements sur la problématique des déchets, ou encore soutien à l’installation d’agriculteurs, aux circuits courts ou aux produits locaux dans les cantines. Chez les citoyens, on réclame une étude sur la gratuité des transports urbains.

Dans l’objectif terre de solidarités, l’emploi est mis en avant. A savoir lever les freins à l’accès à l’emploi, dans le domaine de la mobilité, le logement, la santé, les gardes d’enfants, la culture. Les citoyens souhaitent que l’agglomération soient un territoire « zéro chômeur longue durée » : adhérer à un dispositif, qui porte ce nom, devrait intervenir dans ce mandat.

<<< Benjamin Saint-Huile, et les Vice-Présidents, ont signé ce projet de territoire :