3CA - Des élus communautaires déposent une motion pour maintenir le SMIAA, plutôt que de le dissoudre


25 novembre 2022 - 1185 vues

Le vote sur la dissolution du Syndicat Mixte de l’Arrondissement d’Avesnes (SMIAA), reporté dans le Val de Sambre, le Sud Avesnois, le Cœur de l’Avesnois. Le sujet sur le choix du centre de tri, divise. Dans le Cœur de l’Avesnois, une vingtaine d’élus communautaires a signé une motion par laquelle ils demandent au Conseil de la 3CA, « le maintien du SMIAA pour assurer l’incinération des déchets ménagers non-recyclables et des refus de tri afin d’alimenter le réseau de chaleur ». Par cette motion, ils demandent aussi « le lancement par la 3CA d’un appel d’offres pour désigner le prestataire public ou privé en charge du tri des papiers, cartons et emballages recyclables, dans le respect des préconisations CITEO, avec des critères de choix budgétaires et environnementaux ». A l’origine de cette motion, deux Conseillers communautaires, Christine Basquin, le Maire de Sains-du-Nord et Damien Ducanchez, le Maire de Marbaix, 1er Vice-Président du SMIAA qu’il a présidé durant 3 mandats.

« On ne veut pas brader notre territoire », annonce d’emblée Damien Ducanchez, « on vit avec les reports de réunions, on est informé par la presse », or rappelle Christine Basquin, « les déchets, c’est le plus gros budget de notre Communauté de communes, ça va impacter notre porte-monnaie […] On veut modérer nos doutes sur les conséquences de ce qu’on va voter ».

Pourquoi soumettre une motion aux Délégués du Conseil de la 3CA ? « Pour forcer l’ouverture d’un débat », répond Christine Basquin qui précise que la démarche n’a rien de polémique. « La décentralisation est écrasée, or la décision revient aux élus », poursuit Damien Ducanchez. « On a l’impression d’être dans une seringue ! Il est normal qu’on ait du doute quand on n’est pas informé, on souhaite un débat, qu’on ne nous impose pas un choix unique », insiste Christine Basquin.

Pourquoi demander un appel d’offres ? « Un appel d’offres c’est une réponse écrite à un prestataire qui l’engage sur du terme pour que le budget soit cadré », répond Christine Basquin ; « il n’y a jamais qu’une seule solution », renchérit Damien Ducanchez. Parmi les pistes selon lui, permettre au SMIAA de disposer des deux compétences non-sécables, Traitement et Tri et ainsi, lui permettre de lancer un appel d’offres.

La labellisation CITEO, un « faux débat » selon Damien Ducanchez. Si le SIAVED à Douchy-Les-Mines venait à assurer le tri des déchets de l’Avesnois, quid du coût de transport, de l’aménagement et du coût des quais de transfert (6 millions d’euros annoncés), du retour des refus de tri ? Quid du transfert des salariés des déchetteries dans l’escarcelle du syndicat ? Quid de la déchetterie mobile qui est en projet ? s’inquiètent les deux élus.

Entre manque d’informations et reports de réunions, Christine Basquin et Damien Ducanchez sont tous deux convaincus qu’il existe d’autres solutions que la dissolution du SMIAA au profit du SIAVED à Douchy-Les-Mines.

Ecoutez l’interview de Christine Basquin et Damien Ducanchez, réalisée mercredi :

Delphine Hernu