En bref, ce lundi 29 mars 2021

29 mars 2021 à 14h10

En Thiérache :

Le corps de Mehdi Lemaître a été retrouvé dans l’Oise à proximité de son domicile d’Étréaupont

Il était 14h30, ce dimanche 28 mars, lorsqu’un participant d’une nouvelle battue a aperçu la main de la victime, à plus de 3m des berges de l'Oise. L’homme âgé de 47 ans était porté disparu depuis le 14 mars ! Dimanche soir, sa famille s’est rendu sur place pour identifier le corps. Ils ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien de Mehdi Lemaître. Une autopsie devrait être réalisée aujourd’hui ou demain pour déterminer les circonstances de ce drame.

Une nuit de vendredi à samedi agitée pour les habitants de la résidence Champagne à Guise 

Un jeune homme de 26 ans a été interpellé après avoir tiré une vingtaine de coups de feu depuis les fenêtres de son appartement. Le jeune homme aurait vidé le chargeur d’un pistolet d’alarme, avec des cartouches à blanc, avant d’utiliser un fusil de chasse et des balles réelles. Heureusement, il n’y a pas eu de dégâts, ni de blessé. Lors de son arrestation, le jeune Guisard était en état d’ébriété. Il a affirmé qu’il ne s’était pas rendu compte de ce qu’il fessait. Ses deux armes ont été confisquées et le jeune homme a été remis en liberté. Il s’en est sorti avec un simple rappel à la loi.

Pamela, la jument d’Hirson, disparue depuis le 25 février, a été retrouvée en vie la semaine dernière

Cet animal âgé de 17 ans, avait réussi à s’enfuir de sa pâture, avant d’atterrir dans un trou où elle est restée coincée durant plus de 3 semaines. D’après le vétérinaire d’Hirson, la jument aurait survécu grâce à la végétation environnante et à l’eau de pluie. Après avoir été soignée, Pamela poursuit sa convalescence, dans un terrain situé proximité de sa pâture !

Dans le sud-Avesnois :

Une maison en grande partie ravagée par un violent incendie dimanche matin à Baives

Malgré la rapide intervention d’une vingtaine de sapeurs-pompiers venus des casernes de Fourmies, Trélon, Sains-du-Nord, d’Avesnes et même d’Hautmont, le feu s’est très vite généralisé à l’ensemble de l’habitation et jusqu’à la toiture. Les dégâts sont considérables. Il ne reste pas grand-chose de la maison, mais aucun blessé n’est à déplorer. Les 3 occupants ont dû être relogés. L’origine du sinistre est inconnue !

Au moins une trentaine de fermetures temporaires de classes à partir d’aujourd’hui en Sambre-Avesnois-Thiérache 

De Vervins à Maubeuge, de Jeumont à Fourmies, d’Hirson à Le Quesnoy, en passant par Avesnes ou Trélon, il nous est impossible de vous faire la liste complète de toutes ces écoles touchées par la mise en place du nouveau protocole sanitaire, qui prévoit la fermeture d’une classe dès qu’un élève est testé positif au Covid-19 ! Les autorités locales reconnaissent d’ailleurs que quasiment toutes les communes de la Sambre-Avesnois-Thiérache seront touchées par ces fermetures de classes d’ici la fin de la semaine, en raison d’une forte augmentation des contaminations à la Covid. 

Un projet de transformation de l’ancienne étable de la ferme du Pont-de- Sains en une nouvelle fromagerie à Féron

Ces ateliers de fabrication du seul et unique Maroilles bio de la Sambre-Avesnois-Thiérache, seront complétés par un couloir de visite et divers aménagements pour les touristes. Ce projet, estimé à plus de 2 millions d’euros, est porté par Traits d’Union, une structure spécialisée dans la protection de l’enfance et l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Il s’agit du 1er employeur du sud-Avesnois, avec un peu plus de 600 salariés, dont 170 travailleurs en situation de handicap. Outre cette nouvelle fromagerie, les responsables de cette association travaillent sur un projet de création d’une nouvelle résidence pour séniors handicapés et sur de nouvelles méthodes d’accompagnement pour favoriser le maintien à domicile.

Une architecture Rev3 novatrice et durable pour le futur Tiers-Lieu numérique de Fourmies

Comme on vous l’a indiqué la semaine dernière, les travaux de transformation de l’ancien supermarché Dia ont été relancés, avec une livraison espérée pour la fin 2022. Ce futur Tiers-lieu sera conçu comme un mini-village au cœur de la ville. Des gradins extérieurs seront aussi aménagés dans le fond du parking, pour accueillir les promeneurs, des ateliers et autres festivités. Ce futur nouveau bâtiment répondra aux nouvelles normes environnementales et sera même avant-gardiste. Il sera chauffé par le réseau local de chaleur en bois déchiqueté et la toiture sera recouverte de panneaux solaires. Ce futur Tiers-Lieu sera également très lumineux, végétalisé et coloré. Il sera construit avec des matériaux naturels, en donnant la priorité aux bois issus des forêts locales…