En bref, ce mercredi 7 avril 2021

07 avril 2021 à 14h59 - 609 vues

Dans le Cœur de l’Avesnois :

L’origine de l’incendie de la collégiale d’Avesnes reste indéterminée à ce stade de l’enquête 

Si le feu a bel et bien démarré à proximité d’un des retables en bois de l’édifice, d’après Cécile Gressier, la procureure de la République du tribunal d’Avesnes, finalement, contrairement aux premiers éléments fournis aux médias, « aucun amas volontaire de chaises n’a été constaté par les primo-intervenants ». Les recherches se poursuivent. Elles ont été confiées à la Cellule d'Identification Criminelle de la gendarmerie. Les images de la vidéo protection ont permis d’identifier la dernière personne sortie de la collégiale avant l’appel aux pompiers. Il s’agit d’un homme âgé d’une soixantaine d’années, déjà connu des services judiciaires, mais pour des délits de droits commun sans aucun rapport avec les faits reprochés. Lors de sa garde à vue, le suspect n’a manifesté aucune haine à l’égard des catholiques. Hier soir, il était toujours entendu par les gendarmes.

De gros dégâts à déplorer dans la Collégiale d’Avesnes

Le feu a détruit un Retable, du mobilier du 18ème siècle et plusieurs tableaux de grandes valeurs, signés par le Peintre Watteau. Hier matin, le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est venu sur place pour constater les dégâts et pour afficher son « soutien aux avesnois et aux catholiques du Nord ». Il a tenu tout particulièrement à saluer l’intervention des sapeurs-pompiers. De son côté, Sébastien Seguin, le maire d’Avesnes et le Curé de la Paroisse, Benjamin Sellier, ont promis de se mobiliser pour tout remettre en état dans les meilleurs délais.

Un blessé grave dans une sortie de route dans la nuit de dimanche à lundi à Petit-Fayt

Il était minuit 15 lorsque les secours sont arrivés sur place. Le conducteur, un jeune homme de 19 ans, a été désincarcéré et transporté dans un état grave à l’hôpital de Fourmies. Après avoir perdu le contrôle de son véhicule, la victime avait terminé en mauvaise posture dans le fossé. A priori, ses jours ne seraient plus en danger. 

Une nouvelle fromagerie pour la ferme du Château Courbet à Boulogne-sur-Helpe

Ces fabricants depuis 6 générations de maroilles fermier, de boulette d’Avesnes et de Vieux-Lille ont décidé d’investir plus de 2 millions d’euros dans la construction d’un nouvel atelier, pour développer notamment la part des produits transformés comme la flamiche au maroilles, qui rencontre un joli succès depuis le début de la crise sanitaire. Ce projet sera financé en partie par le Cœur de l’Avesnois, la région et l’Europe notamment.

Au Pays de Mormal : 

Un incendie dimanche soir dans une entreprise route de Guise à Landrecies 

Il était presque 21h lorsque l’alerte a été donnée par le gérant de la société Nord décor. Malgré la rapide intervention des secours, 4 véhicules ont été endommagés par les flammes. 25 sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur place pour éviter que le feu ne se propage aux bâtiments voisins….

Une stabilité de la pandémie au Pays de Mormal et dans le Cœur de l’Avesnois

Cela fait maintenant 2 semaines que nous constatons une stabilité des contaminations en Avesnois et au Pays de Mormal, avec des taux d’incidence qui varient entre 404 et 425 cas positifs pour 100 000 habitants. 5 malades de la Covid sont toujours soignés à l’hôpital d’Avesnes, alors qu’à l’hôpital du Quesnoy, il ne reste plus que 4 patients pris en charge contre 9 la semaine dernière ! 9 clusters, ayant pour origine des rassemblements familiaux, ont été identifiés dans l’arrondissement d’Avesnes. Ils sont tous aujourd’hui sous contrôle.

La réouverture de la Grainothèque à la bibliothèque de Bavay 

lle fonctionne sur le principe du troc de graines et de conseils entre jardiniers amateurs. Elle peut être utilisée par tous les habitants du pays de Mormal, que vous soyez adhérents ou pas de la bibliothèque bavaisienne. Des ateliers de jardinage seront aussi organisés dès que la situation sanitaire le permettra et des documents sont mis gratuitement à votre disposition !

L’ouverture d’un nouveau salon, baptisé « Tout pour le Toutou » à Villereau

C’est Sylvie Caffiaux, une ancienne professeure de musique qui a décidé de e reconvertir en éducatrice et en comportementaliste pour chien. Notez qu’en raison de la crise sanitaire, son salon n’est ouvert que sur rendez-vous ! 

Par Paul Schuler

Voir aussi