Marie-Annick Dezitter conteste les raisons du licenciement du directeur des services techniques de la ville d’Avesnes 

29 avril 2021 à 23h16

Ce directeur avait été suspendu de ses fonctions en juillet 2020, quelques jours après l’élection du nouveau maire d’Avesnes Sébastien Seguin. Dans un entretien accordé à nos confrères de la presse écrite (« La Voix du Nord » et « L'Observateur de l'Avesnois »), l'actuel maire d'Avesnes avait alors justifié ce licenciement par « un certain nombre d’irrégularités, notamment en matière de sécurité » et par « des heures supplémentaires qui avaient été octroyées indûment ».

Dans un communiqué que nous avons reçu ce jeudi midi, Marie-Annick Dezitter conteste les faits reprochés en rappelant que « le directeur des services techniques de la ville d'Avesnes était un cadre supérieur et que, par conséquent, il ne pouvait pas bénéficier de paiement d'heures supplémentaires, qu'elles que soient le nombre d'heures effectuées sur sa semaine de travail ».

L’ancienne maire d’Avesnes estime que les raisons évoquées par Sébastien Seguin pour justifier le licenciement de son ancien cadre communal « porte atteinte à la véracité de la situation et à la dignité de la personne injustement "cataloguée" ». Marie-Annick Dezitter indique aussi qu’elle ne peut pas laisser sous-entendre que « l'ancienne municipalité aurait pu ainsi distribuer des heures "indûment" à ses agents ».

Rappelons qu'après une enquête interne (qui a duré plus de 9 mois) et la saisie en février d’une commission disciplinaire du centre de gestion, l'actuel maire d’Avesnes a procédé le 12 avril dernier au licenciement sans indemnité de son directeur des services techniques. Ce licenciement prendra effet à compter du 1er mai prochain. Cet agent communal conteste cette décision et va porter l’affaire devant le tribunal administratif de Lille.

Par Paul Schuler