Pass’sanitaire et port du masque obligatoire pour le retour de la foire Sainte Catherine à Hirson

17 novembre 2021 à 12h13 - 1594 vues

Avec un taux d’incidence dépassant les 320 cas positifs à la Covid pour 100 000 habitant, le canton d’Hirson affiche l’un des taux les plus élevés des Hauts-de-France, avec en plus, désormais 11 patients Covid hospitalisés sur Hirson. Pour tenter de stopper cette flambée des contaminations, le préfet a de nouveau imposé le port du masque dans les lieux publics et à l’extérieur, dans les rues les plus fréquentées, aux abords des écoles, des lieux de culte et de culture, sur les marchés et pour tout regroupement de plus de 10 personnes sur la voie publique, pour l’ensemble des communes du Pays des Trois-Rivières et jusqu’au 30 novembre, dans un premier temps.

Les fêtes de la Sainte-Catherine sur Hirson n’échapperont pas à cette mesure. Le port du masque sera donc obligatoire sur les manèges et dans les allées de la fête foraine qui aura lieu du 20 au 28 novembre, mais aussi à l’occasion de la foire marchande et de la 25ème vitrine du cheval de trait, qui se tiendront dans le centre-ville d’Hirson et sur la place de la République le samedi 27 novembre de 8h à 18h.

En plus du port du masque, il faudra aussi présenter un Pass’sanitaire pour accéder aux espaces dégustations et restauration de la foire commerciale de la Sainte Catherine et à l'inauguration de la vitrine du cheval de trait, comme cela a été indiqué sur les affiches.

Rappelons que la tradition de la Sainte-Catherine sur Hirson remonte à plus de 250 ans. Au début, la Sainte-Catherine était une foire marchande traditionnelle avec ses bestiaux et sa vente de produits fermiers. A cette occasion, les habitants avaient pris l’habitude de manger des tripes en famille, à la mode Thiérachienne, c’est-à-dire avec de l’eau-de-vie de cidre. Si aujourd’hui, la foire aux bestiaux a disparu pour laisser la place à une grande braderie et à une imposante ducasse, la mode de manger des tripes n’a jamais disparu et sera reconduite une nouvelle fois reconduite cette année, Covid ou pas…

Par Paul Schuler / Photo : ville d'Hirson - Jean-Jacques Thomas